Vitamine D

【国际参考】新冠防疫:维生素D La vitamine D contre la Covid-19

— 【法国】,2020年11月2日,法国媒体

法国某医疗科普网站,介绍一西班牙研究成果:维生素D 对新冠肺炎的防御有助
La vitamine D aiderait notre corps à mieux supporter la Covid-19

En agissant les globules blancs et le système immunitaire en général, la vitamine D rendrait la tempête de cytokine, responsable des formes graves du coronavirus, moins sévère pour notre corps. De plus, 80% des patients atteints par la Covid-19 ont une carence en vitamine D

Et si la vitamine D jouait un rôle dans la propagation de la Covid-19? C’est une observation proposée par des chercheurs de l’hôpital universitaire Marqués de Valdecilla, à Santander (Espagne). Ils se sont rendus compte que près de 80% des patients atteints par la Covid-19 présentaient des carences en vitamine D. Les résultats de leur étude ont été publiés le 27 octobre 2020 dans le Journal of Clinical Endocrinology & Metabolism.

La vitamine D, présente en grande quantité dans les oeufs, le lait, les poissons gras et leurs huiles, assure diverses fonctions de l’organisme. Grâce à elle, il est possible de renforcer notre système immunitaire et de mieux protéger nos os, nos cellules nos muscles et notre cœur.

Soutien des globules blancs

En mai dernier, l’Académie nationale de médecine mettait en avant les bienfaits de la vitamine D “dans la régulation et la suppression de la réponse inflammatoire cytokinique à l’origine du syndrome de détresse respiratoire aigu qui caractérise les formes sévères et souvent létales de Covid-19”. Cette “tempête de cytokines” qui se joue dans notre corps est le résultat d’une insuffisance du système immunitaire. Lorsque celui-ci est débordé, il produit une hyperinflammation qui empêche très fortement le malade à respirer correctement. Dans ce cas présent, la vitamine D viendrait en soutien des globules blancs pour limiter cette fameuse tempête.

Dans cette étude, les chercheurs espagnols ont analysé les niveaux de vitamine D de 216 patients atteints par le coronavirus et admis à l’hôpital de Santander entre le 10 et le 31 mars 2020. Leurs niveaux de vitamines D ont été comparés à ceux de 197 autres patients (groupe-test) répartis partout dans le pays. Sur les 216 personnes hospitalisées, 19 avaient reçu des compléments enrichis en vitamine D plus de trois mois avant leur admission à l’hôpital.

De meilleurs résultats grâce à la vitamine D

Sur tous les patients hospitalisés pour des cas de Covid-19, 82% d’entre eux présentaient un déficit de vitamine D, quand ce taux n’excédait pas 47% pour le groupe contrôle. De plus, le déficit en vitamine D était beaucoup plus marqué chez les hommes que chez les femmes. Chez les personnes qui avaient reçu des compléments en vitamines D, les résultats étaient plus favorables, et leurs admissions en soins intensifs étaient beaucoup moins nombreuses.

“Beaucoup de facteurs peuvent expliquer pourquoi les hommes atteints de la Covid-19 ont des taux de vitamines D plus faibles que ceux des femmes, indique Jose Hernandez, co-auteur de l’étude et docteur en neurophysiologie à l’université de Cantabrie, situé à Santander. Cela peut se jouer notamment dans les habitudes de vie, le régime alimentaire ou d’autres comorbidités.”

L’équipe de recherche s’est intéressée à la vitamine D car ils avaient émis l’hypothèse qu’elle pouvait jouer un rôle dans l’infection à la Covid-19. Selon eux, ces résultats montrent de manière indéniable qu’un déficit en vitamine D serait également à l’origine d’infections telles que la grippe ou l’hépatite C.

Utiliser la vitamine D en traitement préventif

Toutefois, bien qu’ils aient pu établir un lien entre le déficit en vitamine D et l’infection à la Covid-19, cela n’explique pas pour autant la gravité de la maladie. “Les formes les plus graves de Covid-19 sont caractérisées par un état hyperinflammatoire, appelé ‘tempête de cytokines’, qui se produit au cours de la première semaine d’apparition des symptômes, et qui a conduit à un syndrome de détresse respiratoire aiguë et à d’autres complications organiques entraînant une mortalité accrue, souligne Jose Hernandez. Nous avons également remarqué que les patients Covid-19 avec des carences en vitamine D avaient des taux sériques de ferritine et de D-dimères plus élevés, qui sont des marqueurs de cette réponse hyperinflammatoire.”

Selon Jose Hernandez, au vu du faible coût des traitements à la vitamine D, il serait judicieux de traiter les personnes saines mais carencées avec de la vitamine D. Ce traitement devrait se faire selon lui en priorité sur les personnes âgées et celles présentant des risques de développer des formes graves de Covid-19.

Check Also 推荐文章

【国际参考】美利坚大分裂 (1/2) America’s Great Divide: 从奥巴马到特朗普 From Obama to Trump

— 【华盛顿】,2020年1月14日,PBS 2020年对于美国而言无疑是决定命运的一年,“选举”,一切都和这两个字有关。两部近四小时的纪录片将展开 ...